Magicien mentaliste à Paris : le cold reading

Magicien mentaliste à Paris : le cold reading

Magicien mentaliste à Paris : le cold reading

Magicien mentaliste à Paris : le cold reading
Magicien mentaliste à Paris : le cold reading

Parmi les outils utilisés par les mentalistes, le « cold reading« , plus connu sous le nom de lecture à froid. A ne pas confondre avec le hot reading, la lecture à chaud ! Le cold reading est la somme de plusieurs sciences telles que la psychologie, la sociologie et le langage non-verbal.

Cette technique d’observation rapide permet d’interpréter la psychologie d’une personne grâce à des indices comme son physique, sa façon de s’exprimer ou de s’habiller. La lecture à froid permet surtout d’atteindre un état plus profond pour dévoiler des traits cachés de la personnalité. Le cold reading est très utilisé en divination pour établir des prédictions. La lecture à froid est également un outil d’analyse et de communication entre individus de plus en plus usitée dans la communication professionnelle. Elle permet de cibler les besoins d’une personne rapidement, de communiquer efficacement, et d’enlever les doutes quand les échanges sont à clarifier.

La technique de la lecture à froid

La lecture à froid consiste à « lire une personne ».

Aucune communication n’est nécessaire de prime abord. La plupart de ces techniques consistent à lire la réponse du corps au lieu de la réponse verbale. La lecture à froid commence dès la première seconde d’une rencontre.
Dans un second temps, le lecteur va pouvoir ouvrir la discussion au travers de questions choisies pour analyser les réactions du sujet, l’objectif étant d’obtenir la vérité et des informations que le sujet ne veut pas révéler ou se cache à lui-même.

Quelques exemples d’utilisation du cold reading

D’après le psychologue Albert Mehrabian, le message que l’on reçoit de l’autre se décompose de la façon suivante : 7 % de verbal, 38 % de vocal (c’est-à-dire les intonations, le débit des pauses et les silences) et 55 % de visuel (comme l’attitude, la gestuelle et le sourire). En clair : 93 % les messages que l’on perçoit des autres personnes sont composés de par langage d’un conscient à un conscient. En clair : la forme prime sur le fond du message. La position de notre corps et de nos gestes sont par exemple de sérieux indices sur nos états d’âme du moment.

Le mentaliste est un bon observateur

En tant que professionnel, le mentaliste sait repérer des éléments qui lui serviront plus tard. Par exemple les différences que culture. On reconnaît quelques éléments qui deviendront par la suite un avantage décisif : un tatouage, un pendentif, un accent ou une bague. Le mentaliste connaît les symboles et leur signification potentielle.

Les pupilles qui se dilatent

Nos pupilles se dilatent en fonction de l’intensité lumineuse. Dans l’obscurité la plus totale, elle nous permet de percevoir des formes. Au contraire, si une source lumineuse intense est projetée dans les yeux, elle se rétracte. Dans le même ordre d’idée, en fonction des signaux que nous ne percevons, les pupilles ne restent pas toujours ouvertes de la même manière, elles se dilatent quand un élément visuel est perçu positivement. Les mentalistes sont par ailleurs conséquent capables de déterminer si l’information qu’il donne aux spectateurs est la bonne, en fonction du mouvement de ses pupilles et de ses yeux, en observant l’ouverture la fermeture. Regarder la dilatation des pupilles, c’est connaître l’état d’esprit d’une personne. Lorsque cette dernière est excitée, elle peut atteindre une taille bien supérieure à sa taille normale. Inversement lors d’un énervement, l’attitude négative provoque une contraction de la pupille.

HIRO Classic and Digital Performer
Magicien Mentaliste depuis 15 ans, mon expérience artistique est au service de votre événement. C'est avec passion que je vous accompagne sur vos projets !
Open chat